Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Les Reines du chant tsigane: Ljiljana Buttler

Les Reines du chant tsigane


Liljana But
tler



Ljiljana Buttler (née Petrovic) est une chanteuse serbe née à Belgrade de père (accordéoniste) et mère (chanteuse) croates. Abandonnée par son père, Ljiljana suivait sa mère de ville en ville dans la Bosnie du nord, chanteuse dans un orchestre pour des restautants, des cafés ou des fêtes privées. À 12 ans elle remplace au pied levé sa mère malade et endosse sa robe noire qui est largement trop grande pour elle. Les spectateurs du café sont amusés et guettent la petite Ljiljana. Dès la première note tout le monde est conquis d'emblée par son timbre et son émotion à fleur de peau. À l'adolescence elle est abandonnée par sa mère. Elle chante alors un peu partout dans les cafés et les restaurants un répertoire plutôt écclectique: chant traditionnel, chant russe, chant classique, pop, jazz. Arrivée à Belgrade Ljiljana chante dans des "kafanas" qui sont d'immenses restaurants qui lui permettent de vivre largement. En 1969 elle enregistre un premier album et très vite elle devient l'égérie des intellectuels et artistes yougoslaves de l'époque. Ils lui donnent le surnom de la "Mère de l'âme gitane". Mais s'ensuit une période de rejet musicale pour Ljijana car elle refuse de céder à la mode occidentale qui use de synthétiseurs et laisse de côté les instruments traditionnels. Elle quitte alors la Yougoslavie et s'installe à Düsseldorf en Allemagne avec ses enfants. Inconnue dans ce pays elle se fond dans la population où elle est serveuse et femme de ménage. Après deux divorces elle se remarie et garde le nom de Buttler. Un jour un producteur serbe retrouve une cassette de Ljiljana. En l'écoutant il est tellement subjuqué par sa voix qu'il décide de produire un album avec elle. Il se rend donc à Düsseldorf où il essaie de convaincre Ljiljana de rechanter. Réticente au début, elle cède finalement devant son très grand enthousiasme. Elle enregistre un disque en 2002, à Mostar (Bosnie), intitulé "The mother of gypsy soul" qui est son surnom. Depuis lors Ljiljana parcourt les routes pour chanter son âme sur toutes les scènes du monde. Son dernier album "Frozen roses"est un subtil mélange entre chant traditionnel et jazz.
Une merveille.


1/ Dusko, dusko
2/ Gjele, Gjelem
4/ Sumorna nedelja
(version serbe de "Sombre dimanche")

5/ Ostala je pesma moja
6/ Kada moja mladost prodje
8/ Cikanga sam mala
9/ Gjele, Gjelem (concert 2007)



26/10/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres