Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Les Canuts


Paroles et musique d'Aristide Bruant

1894

 

À partir du XVIIIe siècle la soie est une véritable industrie, spécialité de la ville de Lyon qui est aussi la première ville ouvrière du royaume de France. À cette époque les tisserands travaillaient chez eux avec leur métier à tisser qui trouvait son emplacement au sein du foyer. Ces derniers habitaient tous dans les quartiers St Nizier, St Georges et St Jean.

 

 

Intérieur d'un Canut au 18° s

 

Puis au début du XIXe siècle le métier se perfectionne avec de très grands métiers à tisser (Jacquard par ex) qui ne rentrent plus dans les logements. Le métier et la vie des ouvriers va s’en trouver bouleversés. Le travail est effectué dans des immeubles bâtis pour recevoir les nouveaux métiers à tisser qui atteignent 4m de haut, avec hauts plafonds de chêne et grandes ouvertures pour un maximum de lumière. Les tisserands voient leur métier se déplacer dans le quartier de la Croix Rousse qui ne fait pas encore partie de Lyon mais il est dispensé de l’octroi, sans menace d’inondations, et avec une promesse de logement bon marché.

 

Un atelier de soierie

 

Ainsi naît le quartier de la Croix Rousse dédié à la soie avec une population complètement ouvrière appelée “Les canuts”. Mais au sein de cette population il existe 2 catégories de travailleurs: les maîtres tisseurs ou chefs d’atelier qui possèdent leur propre métier à tisser et les compagnons qui n’en ont pas. Moitié XIXe siècle les maîtres tisseurs sont 2 fois plus nombreux que les compagnons.

 

Quartier de la Croix Rousse

 

Traboules et passages de Lyon

 


La révolte des Canuts


Les conditions de travail poussent les Canuts à se révolter plusieurs fois.
- Novembre 1831, première révolte considérée aujourd’hui comme justement l’une des premières révoltes ouvrières. Le cri des révoltés était : « Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant ! ». Les émeutiers combattent 20 000 hommes de troupe et 150 canons.
- 14 février 1834, nouvelle révolte des Canuts sur les hauteurs de Lyon où ils mènent la vie dure à 12 000 soldats durant 6 jours passant entre les immeubles grâce aux traboules ou passages atypiques de Lyon.
- 1848, troisième insurrection lors de la proclamation de la Seconde République dirigée par des Canuts dits les Voraces. Ils obtiennent de la République la légalisation des associations d’ouvriers.
- 1849, dernière révolte par les Voraces comme mouvement continu de la révolution de 1848 à Paris, dans le quartier même de la Croix Rousse réprimée violemment.

 

     

        Barricades Lyonnaises de 1834                    Gravure "Novembre des Canuts"

                          Bonnefond

 

Plaque commémorative à Lyon

 

 

La chanson

"Les Canuts"

Écrite en 1894, cette chanson d'Aristide Bruant, le chansonnier anarchique, exalte la misère et la révolte des Canuts dont les grandes luttes des années 1830-1834 inaugurèrent l'organisation et la lutte de la classe ouvrière française naissante.

 

 

Texte de la chanson 

 

 

Bonus

La cervelle de Canut

Spécialité lyonnaise

 

Cliquer sur cette photo pour voir la recette

 

 

Vidéos

1/ Chanson: Les Canuts (spectacle cabaret Bruant)

2/ Chanson: La marche des Canuts (ensemble Tétracorde)

3/ Le chant des ouvriers de 1846

Lyonnais, Pierre Dupont (1821-1871) fut apprenti canut, puis, soutenu par le poète Pierre Lebrun il devient le chantre de la république de 1848. Sa chanson sur les ouvriers est le complément plus tardif de l'ouvrage du Dr Villermé qui dépeint l'état physique et moral des ouvriers dans les fabriques de coton de laine et de soie (1840). Ce livre eut un grand retentissement parmi les grands dirigeants de l'époque.

4/ Balades pluvieuses sur les pentes de Lyon à la découverte des canuts.

 

 

 

 

 




28/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres