Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

La quinte juste: séance audiovisuelle pédagogique


 Connaissez-vous une tierce ?
Une quinte ? Et une quinte juste alors ???
Non!

Eh bien y'a qu'à cliquer ici pour tout savoir
et en s'amusant qui plus est !






Si vous voulez en savoir plus de façon formelle et un peu plus sérieuse et même ardue voici toute l'histoire de la quinte:
  

Quinte

En musique, le mot quinte désigne l'intervalle entre cinq degrés de l'échelle diatonique. Lorsqu'on parle de « quinte » sans davantage de précision, le mot renvoie alors à la quinte juste, dont l'étendue exacte est de trois tons et un demi-ton diatonique.

L'adjectif « juste » ne doit pas être confondu avec la justesse d'intonation qui est une notion relative, différente elle même de la pureté acoustique qui, elle, est une notion absolue.

En acoustique musicale, la quinte pure est l'intervalle séparant deux sons dont les fréquences fondamentales sont dans le rapport de deux à trois (soit : 1,5) : quand la note du haut émet trois vibrations, la note du bas en émet deux. Ce rapport de fréquences apparaît tel quel dans la gamme pythagoricienne dont il est l'une des bases, ainsi que dans les gammes naturelles.

Hormis l'octave, cet intervalle est le plus simple de tous, et depuis toujours, dans la musique occidentale, il a été considéré comme l'intervalle consonant par excellence — c'est-à-dire celui dont la combinaison des sons est la plus pure, donc le plus remarquable à l'oreille. Pour cette raison, la quinte a joué un rôle essentiel dans l'établissement des gammes musicales, la gamme de Pythagore — gamme pythagoricienne — étant même exclusivement construite sur cet intervalle particulier — cf. Cycle des quintes.

Toutefois, suivant le système de justesse utilisé, ce rapport de deux à trois peut être légèrement altéré, ce qui entraîne l'audition de battements lorsque les deux sons - note fondamentale et sa quinte - sont émis simultanément. Ainsi, comme on définit généralement le la à 440 Hz, sa quinte supérieure pure — mi — a une fréquence de 660 Hz, tandis que la quinte du tempérament égal usuel, 659,3 Hz. Cette quinte est de rapport 1,498 (au lieu de 1,500 pour la quinte pure), et celle du tempérament mésotonique de 1,495. Pour se faire une idée concrète de ces chiffres, la quinte pure ne va émettre aucun battement : le son est pur, rectiligne ; la quinte du tempérament égal va émettre presque un battement par seconde, et la quinte du tempérament mésotonique environ deux battements par seconde — au milieu du clavier, car les battements doublent à chaque octave.
Les cordes du violon, de l'alto et du violoncelle sont accordées de quinte en quinte. Pour le violon, du grave à l'aigu, sol, ré, la, mi. En revanche, la contrebasse est accordée à la quarte.





26/10/2006
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres