Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

La complainte de Mandrin

La complainte
de Mandrin

Cliquer sur les Mandrin pour lire le texte

Louis Mandrin
(1724-1755)

Fils d'un maréchal-ferrant qui le laisse, à sa mort en 1742, chef d'une famille de neuf enfants, Louis Mandrin est compromis dans une rixe en 1753 et est déjà condamné à être roué vif.  Louis s'enrôle alors dans une bande dont il devient vite le chef en 1754. Mandrin groupe jusqu'à trois cents hommes : Savoyards et Français, soldats déserteurs, artisans, pauvres gens... Ils pratiquent la contrebande entre les cantons alémaniques, le Valais, Genève d'une part, la Savoie et la France d'autre part. Ils transportent en fraude vers la France: cuirs, peaux, grains, fourrages, de la poudre et du plomb, du tabac, des toiles peintes, des mousselines, des indiennes. Ils importent en Savoie du sel, des tissus, des produits coloniaux... Les bandes vendent leurs marchandises, à partir de dépôts, en bordure du Rhône, dans les foires et des villes brusquement investies. Ils y libèrent les prisonniers, dépensent largement ; ils disposent de relais et de la complicité populaire, voire générale, pour le tabac. Mandrin organisa six campagnes rapides et bien ordonnées en Franche-Comté, en Bourgogne, en Auvergne, en Forez, Velay et Rouergue. Ses dépôts d'armes et de marchandises se trouvaient en Savoie. Mais il fut arrêté au château de Rochefort, près de Novalaise (Savoie), par la troupe française le 11 mai 1755. À l'issue de son procès, à Valence, il fut roué (c'est à dire mis au supplice sur la roue) et non pendu comme le prétend la complainte. (Extrait de l'Encyclopédie Universalis).

  
Mandrin en prison et "roué" sur la place publique.
 Cette musique est issue de l'opéra de Rameau "Hypolite et Aricie" daté de 1733 et reprise par un anonyme en 1755 qui l'a intitulé "La complainte de Mandrin". Ce procédé très fréquent produisait plusieurs chansons différentes qui d'une certaine façon perdure encore (lors des manifestations par exemple). La complainte est un genre de la chanson populaire qui conte les malheurs et le portait idyllique d'une personne (un soldat perdu, un amant délaissé, un voleur au grand coeur etc ...). Elle était entonnée par des chanteurs des rues qui en vendaient le livret.

Vidéos
1/ La complainte de Mandrin par Jean-Claude Pascal.
2/ La complainte de Mandrin par Les Ménétriers..
3/ Générique du téléfilm "Mandrin" (1972) chanté par Monique Morelli.
4/ Extrait du film "Mandrin, bandit gentilhomme" (1962)
de Jean-Paul Le Chanois avec Georges Rivière et Silvia Montfort.
 






25/01/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres