Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Karen Dalton: une voix consumée

 

 

* Karen Dalton *

(1937-1993)

 

Chanteuse folk et blues aux origines métissées irlandaise et indienne (cherokee), Karen Dalton était aussi une musicienne accomplie qui s'accompagnait à la guitare et au banjo auxquels elle avait ajouté des cordes et des frettes. La voix exceptionnelle de Karen Dalton ne s'oublie pas et on la compare tout naturellement à celle de Billie Holiday. C'était d'ailleurs la publicité du label Capitol pour promouvoir son 1° album avec cette phrase: "The folksinger's answer to Billie Holiday" (Réponse de la chanteuse de folk à Billie Holiday).

 

 

 

karen Dalton se produisit à Greenwich Village dans les années 60, en compagnie de Fred Neil, Bob Dylan etc .... Les studios d'enregistrement l'intimidaient et leur confinement renforçait sa claustrophobie. Mais elle se décida en 1969 à graver son premier album avec des reprises de divers compositeurs de l'époque que son empreinte vocale marquait définitivement pour la postérité ainsi que ses versions personnelles de chansons folk traditionnelles. Elle enregistra son 2° album chez elle, à Bearsville dans l'état de New York. C'est Fred Neil, qui attira l'attention du producteur Nick Venet de Capitol sur Karen Dalton, sur le label Sunshine de Michael Lang, c'est à dire le promoteur de Woodstock et c'est encore Fred Neil qui écrivit les notes du livret de l'album:

« Karen a été ma chanteuse préférée aussi bien qu'une forte influence sur ma propre façon de chanter depuis le début des années soixante. Je l'ai repérée pour la première fois dans le Village au "Cock & Bull" (rebaptisée plus tard le "Bitter End"). Sa voix me saisit immédiatement. Elle interpréta "Blues on the Ceiling" (qui est ma chanson) avec tellement d'inspiration que si elle m'avait dit qu'elle l'avait écrite elle-même, je l'aurais cru. Après le set, Dino Valenti m'a emmené chez Karen. Plus tard dans la nuit, nous avons jammé. (...). Sa voix était si unique. Pour la décrire, il faudrait être un poète. Tout ce que je peux dire, c'est quelle se démerde sacrément bien pour chanter du blues... »
 
 

Comme beaucoup d'artistes des années 60-70 Karen Dalton s'adonna aux drogues qu'elle accompagnait d'alcool. Elle continua ce régime détonnant jusqu'à sa mort qui survint en 1993, chez elle, à Bearsvile.

 

    

 

La voix de Karen Dalton est organique comme une roche, rugueuse au toucher et friable à l'usure. L'écouter c'est prêter une oreille aux émotions. Inutile de chercher la grâce et l'élégance d'un son. Karen Dalton est un concentré de sentiments chevillés au corps et traduits par une voix terriblement humaine.

 

 

 

 


* VIDEOS *

 

 

 

 

 

 

 

 



20/06/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres