Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

I cieli immensi narrano



"I cieli immensi narrano"

Musique de Benedetto Marcello

Psaume 18
Psaume de David


Cliquer sur David
pour télécharger le texte illustré


  
    Cliquer sur le logo pour télécharger
   la partition et les MP3


Les psaumes sont des poèmes religieux écrits selon la forme de la poésie biblique. Le rythme verbal est moins important que celui de la pensée qui dicte le sens du texte. Le recueil des psaumes attribue 74 titres à David. Il regroupe 5 recueils précédents tous différents. Ils seraient destinés au chant si on se réfère à certaines anotations écrites musicales ou liturgiques conservées dans certains titres comme le psaume 18:
"Au maître chantre, Psaume de David".


Le psaume 18 (en hébreu 19): rend grâce à Dieu qui est loué dans la merveille de la création et dans la perfection de la loi.


Cliquer pour télécharger le texte français






Aide pour la prononciation du titre:
"I cieli immensi narrano"

En phonétique "maison" ça donne:
I Tchéli iMMeNnSSi nArrranO


Le c de cieli se prononce tch devant i et e comme dans tchèque.

- Immensi est prononcé avec 2 m bien sonores,
- le en de immensi est prononcé comme dans haine,
- le son s final de immensi est sonore comme dans scie.

- Narrano est prononcé avec un premier a long comme dans âne,
- les 2 r de narrano sont roulés mais pas trop fort,
- le deuxième a de narrano est très peu appuyé,
- le no de narrano est court mais audible.

Écoutez les vidéos des chorales italiennes ci-dessous pour entendre le titre et le reste du texte.







Benedetto Marcello
1686-1739

Benedetto Marcello est issu d'une famille patricienne (aristocrate) de Venise où il est né. Son père le promit à une carrière de juriste qu'il mena à bien tout en étudiant la musique avec des maîtres très réputés de Venise. En 1711 il est membre du "Conseil des Quarante" de la ville, une organisation judiciaire. En 1730 Marcello est nommé "provveditore", un poste qui échoit par nomination aux magistrats vénitiens dans des domaines logistique et administratif comme généralement pourvoir à l'approvisionnement d'une ville ou de camps militaires dans des régions éloignées et occupées par Venise. Marcello fut envoyé en Istrie (région frontalière avec la Croatie et la Slovénie dont Trieste reste la seule ville italienne aujourd'hui) où le climat le rendit malade. Il démissionna de son poste et quitta l'Istrie au bout de huit années. En remontant l'Italie Marcello s'arrêta définitivement à Brescia où il prit la charge de camerlengo c'est à dire chambellan. C'est là qu'il s'éteint en 1739.

L'oeuvre majeure de Benedetto Marcello est l' "Estro poetico-armonico" édité à Venise entre 1724 et 1727. C'est un recueil pour voix et basse continue des 50 premiers psaumes dont le texte fut adapté en italien par Giustiniani. Il est reconnu et admiré par les plus grands musiciens d'alors. Marcello avait le don de composer habilement avec les mots des mélodies simples. Il a été l'un des premiers à écrire des sonates pour le violoncelle. Son opéra "La Féde Reconosciuta" sera sa seule expérience dans le domaine de l'art lyrique. Il a également composé des cantates à une ou plusieurs voix. En 1720 Marcello publie anonymement à Venise un petit texte satyrique sur les absurdités du drame mis en musique à son époque et intitulé "Teatro alla moda", corosif et plein d'humour cet ouvrage fut réédité à maintes reprises et est encore aujourd'hui fort utile pour tout amateur d'opéra. De son vivant Marcello n'a jamais produit son oeuvre dans les lieux dédiés à la musique de la ville, elle a uniquement été jouée dans les cercles et les salons patriciens des grands palais de Venise.

Le nom de Benedetto Marcello a été donné au conservatoire de musique de Naples. La famille Marcello donna également un autre musicien à la ville de Venise, Alessandro Marcello, le frère de Benedetto, dont les adagios comme celui pour hautbois tirés de ces concertos lui ont redonné un peu de notoriété a posteriori .





Vidéos:

1 à 3/ I cieli immensi narrano: concerts dans des églises (Italie).
4/ I cieli immensi narrono: concert d'orgue.
5/ Adagio du concerto en ré mineur pour hautbois et orchestre:
Alessandro Marcello, frère de Benedetto.



27/01/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres