Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Histoire d'une chanson: "Étranger au paradis"


"Étranger au paradis"



"Stranger in paradise" ou "Étranger au paradis" est une chanson de la comédie musicale de Broadway: "Kismet" de 1953. On croit la devoir à Robert Wright et Georges Forrest mais c'est tout simplement un emprunt silencieux au compositeur russe Alexandre Borodine, qui a écrit cette ligne mélodique pour l'une de ses Danses Polovtsiennes (n°17: [B] "Vol à Voile Danse des jeunes filles": Andantino, 4 / 4, la majeur) et tirée de son opéra inachevé "Le Prince Igor".

Pour la plupart, les thèmes de la danse n° 17 sont intégrés dans la comédie musicale "Kismet", "Stranger in Paradise" étant le plus connu. Le réalisateur américain Vincente Minnelli a tourné une version pour le cinéma en 1955 avec Ann Blyth et Howard Keel.

     
Comédie musicale  et  Film



En 1940, Artie Shaw, le célèbre jazzman clarinettiste, enregistre le titre "My Fantasy", (qui serait une composition de Paul Whiteman, Jack Meskill, Leo Edwards). Cette musique est identique à la mélodie de la danse de Borodine et Paul Whiteman n'en est pas le compositeur mais l'adaptateur, et l'enregistre avec son orchestre en 1939.



La version américaine de la chanson la plus connue est celle du chanteur crooner Tony Bennett puis celle du groupe vocal des Four Aces, en 1954. En France c'est Gloria Lasso qui l'incarne depuis 1956 avec le titre féminisé "Étrangère au paradis". Le disque s'est vendu à 1 million d'exemplaires, une première en France. Presque toutes les versions de la chanson ont conservé en partie l'appui vocal du choeur des danseuses de Borodine pour illustrer le paradis et son imagerie mystico-céleste. Mais les danseuses russes, quant à elles, continuent de virevolter et de chanter une chanson païenne à leur voile: 
"Vole sur les ailes du vent
Tu es en terre natale, notre chanson de naissance
Là, où nous t'avons facilement chantée,
Où nous étions tous si libres avec toi..."



La musique des Danses Polovtsiennes a aussi inspiré la danse.
Michel Fokine, danseur et chorégraphe de Diaghilev, a créé un ballet, "Le Prince Igor", en un acte pour les Ballets russes en 1909, dont la première eu lieu au Théâtre du Châtelet de Paris. Le ballet fit partie du répertoire des Ballets russes jusqu'en 1929.


 



La version française de la chanson est de Francis Blanche.

Prends ma main
Car je suis étranger ici
Perdu dans le pays bleu
Etranger au Paradis
Et je sais qu'en chemin
Le danger dans un paradis
C'est de rencontrer un ange
Et qu'il vous sourie
Simple mortel
Je m'émerveille
Les yeux remplis d'étoiles
Et de fraîcheur
Comme un enfant
Qui se réveille
Je te retrouve
Alors je n'ai plus peur
Ne laisse surtout pas ma main
Ô bel ange qui me conduis
Déjà je me sens bien moins
Etranger au Paradis
Et si tu veux bien de moi
Guide-moi dans ton paradis
Alors nous irons je crois
Plus loin que la vie.





VIDEOS
1/ Suite des Danses Polovtsiennes de Borodine. Le thème de la chanson "Étranger au paradis" est à 2 minutes 35 secondes.
2/ Scène du ballet russe "Le Prince Igor" de Fokine sur la musique de la chanson.
3/ "My Fantasty" par Artie Shaw. À vous de décider si ce titre est original...
4/ Version par Tony Bennett. Prétexte d'un internaute pour illustrer la beauté époustouflante de l'actrice américaine d'origine autrichienne Hedy Lamarr. Pour ceux qui n'auraient pas souvenir d'elle sachez que c'est Dalila dans "Samson et Dalila" de Cecil B DeMille.
5/ Version par le groupe vocal "The Four Aces", très connus outre-atlantique et qui ont fait de cette chanson un de leurs grands succès.
6/ Version "sixties" par un autre groupe vocal en vogue dans les années 50 et 60, "The Bachelors", qui reprirent des titres des années 20 et 30 comme Charmaine, Ramona, Whispering ...
7/ Version aérienne par le groupe britannique Saint Etienne (nom inspiré par l'équipe de football). Peu d'albums mais des collaborations musicales avec de nombreux artistes comme Etienne Daho ou Kile Minogue. Ils sont les réalisateurs de plusieurs documentaires sur Londres comme "Film about London" (2009) qui continue de faire le tour des festivals.
8/ Version de référence française par Gloria Lasso.
9/ Version malheureusement corrigée par Patrick Fiori à l'époque où passer chez Pascal Sevran pouvait être un passeport pour une carrière à condition de chanter les vieilles gloires du passé...




06/10/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres