Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Contralto de légende: Marian Anderson

1897 - 1993

Marian Anderson est une contralto afro-américaine née à Philadelphie le 27 février 1897 et décédée à Portland le 8 avril 1993. Très jeune déjà elle chantait dans l'église baptiste du quartier noir où elle habitait à Philadelphie. On la surnommait "Baby contralto". Impressionnés par sa voix ses voisins se cotisèrent pour lui payer des cours sous la direction d'un professeur de chant réputé: Giuseppe Boghetti.

 

Ses études lui permirent de perfectionner son chant en Europe où elle chanta un peu partout. Grâce à sa prestation au festival de Salzbourg elle gagna le reconnaissance du public et des professionnels. Elle reçu le plus beau compliment de sa vie de la voix du célèbre chef italien Arturo Toscanini: "On entend une voix comme la vôtre 1 seule fois en 100 ans"

De retour aux USA et grâce à son impresario, Marian Anderson tourna à travers tout le pays. Sa célébrité était telle qu'on lui décerna des honneurs et des titres universitaires. En 1939 elle reçut une invitation à chanter de la part de la Maison Blanche. Cependant Eleanor Roosevelt, la femme du Président des États-Unis et organisatrice du concert, se heurta à l'intransigeance de la ligue des "Filles de la Révolution américaine" dont elle faisait partie. L'accès à la salle de concert demeura interdit à Marian Anderson. Mais celle-ci fut conviée à chanter devant le Lincoln Memorial de Washington où une foule immense l'écouta religieusement.



Le 7 janvier 1955 est une date très importante pour la musique, l'opéra et les droits des Noirs aux États-Unis: Marian Anderson est la 1° femme afro-américaine à chanter au Metropolitan Opera de New York. D'un seul coup les barrières et les préjugés raciaux tombent irrémédiablement grâce à son talent et son immense interprétation du rôle d'Ulrica du "Bal masqué" de Verdi. Elle enchaîne par la suite les concerts et les tours de chant télévisés.


  





En 1961 Marian Anderson chante à Washington l'hymne national pour l'investiture de J.F Kennedy.  Deux ans plus tard elle reçoit de ses mains la médaille "Presidential Medal of freedom". Puis en 1965 elle achève son tour de chant national et se retire dans sa ferme du Connecticut, à Danbury. Par la suite elle emmenage chez son neveu, James DePriest le directeur du Symphony Oregon Music, où elle s'éteint à 96 ans.

Marian Anderson est une vraie contralto.
Son timbre et son vibrato chaleureux lui donnent une couleur vocale unique et reconnaissable. Son répertoire s'étend aussi bien des lieds aux oratorios et des airs d'opéra aux negro-spirituals qui ont fait sa renommée.



Marian Anderson en audio/vidéo

1/ Lincoln Memorial, Wahington 1939
2/ Elégie (Massenet)
3/ Ebarme dich mein Gott (Bach)
4/ Mon coeur s'ouvre à ta voix (Massenet)
4/ Crucifixion
5/ Sometimes I feel like a motherless child
6/ Deep river




09/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres