Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

C'est un mauvais garçon




 "C'est un mauvais garçon"
Paroles de Jean Boyer - Musique de Georges Van Parys



Cliquer sur l'image pour
télécharger le texte


La chanson "C'est un mauvais garçon" est la chanson phare parmi celles qui émaillent le film de Jean Boyer "Un mauvais garçon" de 1936. Chantée par le héros du film elle est interprétée par l'acteur et chanteur Henri Garat.


Résumé du film
Une jeune avocate (Danielle Darrieux) ne veut rien entendre au sujet du mariage, pour tempérer la situation sa famille lui accorde une de vie de célibataire pour quelques mois. À son insu, son père (Alerme) lui propose comme client un gentil escroc (Henri Garat) pour qui elle va se consacrer désespérément et ressentir aussi certains sentiments ...


Danielle Darrieux et Henri Garat.



Henri GARAT

Il est né Emile Henri Camille Garassu le 3 avril 1902, à Paris, et issu d'une famille qui travaille dans le milieu du spectacle. Il fera ses premiers pas dans les revues de Mistinguett' et tente sa chance au cinéma tout juste parlant aux côtés de l'actrice anglo-allemande Lilian Harvey. Il tournera plusieurs films musicaux avec elle car tous deux ont déjà l'expérience du chant sur les planches, un avantage certain pour les prises de sons balbutiantes du cinéma. Ils formeront un couple cinématographique idéal pendant quelques années.

Henri Garat est le jeune premier à la mode, la coqueluche des d'admiratrices parfois hystériques. Un véritable cas d'école à cette époque en France. Si son sourire enjôleur et sa voix charmeuse ont fait pour sa soudaine célébrité, Henri Garat n'a pas vraiment tourné de chef d'oeuvre. Après une collaboration avec Max Ophüls en 1933 et un court séjour à Hollywood, il joue dans le film de Jean Boyer qui le réunit à Danielle darrieux, "Un mauvais garçon". Le triomphe est au rendez-vous ainsi que la chanson "C'était un mauvais garçon".

Jusqu'au début de la 2° guerre Henri Garat travaille dans des productions où son talent de chanteur est mis en veilleuse mais il a l'opportunité de jouer avec des artistes comme Raimu ou Françoise Rosay. Après un total de 35 fims depuis 1930 et une carrière en demi-teinte, Henri Garat disparaît brutalement de la scène du spectacle français tandis que les Allemands occupent la zone libre. Les rumeurs ont couru sur son compte mais il semblerait bien que sa vie de luxe (château, autos, yatcht, avion) et d'excès en tous genres (cocaïne, alcool, chèques sans provision) eurent raison de sa santé. Après 3 mariages et un veuvage Henri Garat a posé ses valises dans le sud de la France où il aurait monté un restaurant et tenu un magasin de jouets, sans succès. En 1944 il part pour la Suisse afin d'entamer une désintoxication. Il épouse sa garde malade qui devient sa 4° femme. Dès 1947 il entreprend un retour dans le monde du spectacle mais il n'a plus la silhouette du jeune premier et son style est  déjà démodé.
Henri Garat écrit alors une lettre touchante à Willemetz en 1950 pour lui demander de le prendre dans sa prochaine revue avec Arletty. Or la distribution était déjà annoncée. Ému, Willemetz lui répond qu'il est impossible de l'engager et joint 500 francs à sa lettre. Henri Garat tente un retour sur les planches en 1952, à Paris. C'est un échec et sa santé devient préoccupante. Il quitte la capitale en 1953 pour la Côte d'Azur. On lui rend hommage à juan les Pins où il retrouvera son ancienne partenaire Lilian Harvey. Peu de temps après il suit la tournée d'un cirque mais très vite il souffre de paralysie. Henri Garat décède le 13 août 1959 à l'hôpital de Hyères.

La plupart des disques gravés par Henri Garat comprennent les chansons de ses films, les succès qui ont fait sa popularité. Le choix de ses films n'a pas toujours été éclairé et c'est sans doute aussi pour cela qu'il a été assez vite "oublié". Mais gardons en mémoire ce mauvais garçon qui hélàs n'a été mauvais que pour lui même.


 



24/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres