Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Ave Maria

"Ave Maria"
Musique de


Piotr Ilitch Tchaïkovski
Пётр Ильич Чайковский
1840-1893
 
                         
Texte illustré                            MP3 / partition


Tchaïkovski est un compositeur dont le répertoire est très diversifié. Il développe un réel don de l'orchestration à travers les musiques de ballet, les suites pour orchestre, les opéras et les concertos avec un sens inné de la mélodie. Il est probablement le compositeur russe le plus occidental de sa génération même s'il intègre des motifs orientaux dans sa musique mais toujours associés à des danses folkloriques russes. Sa mère était d'ascendance française (Alexandra Andreïevna Assier) et sa très chère préceptrice (Fanny Dürbach) jusqu'à ses 4 ans était originaire de Montbéliard. Il parlait parfaitement le français (l'aristocratie et le grande bourgeoisie russes inculquaient obligatoirement une éducation française à leurs enfants). Ceci explique probablement sa sensibilité très occidentale. Tchaïkovski fut le premier musicien a réveiller de sa torpeur la musique de ballet, jusqu'ici traitée en genre mineur, en lui insufflant un caractère symphonique. Le chorégraphe français Marius Petita, alors maître de ballet au Bolchoï, créera ses plus grands succès avec le Lac des cygnes, la Belle au bois dormant et Casse-noisettes

   
     
Le caractère tourmenté et sensible de Tchaïkovski (sa mère adorée mais froide et distante morte du choléra alors qu'il a 14 ans, la culpabilité de son homosexualité, l'échec de son mariage de convenance avec l'une de ses étudiantes) influence beaucoup sa musique. Tchaïkovski est considéré comme un compositeur romantique. Il a créé une oeuvre majeure qui a synthétisé avec bonheur occident et orient tout en conservant un classicisme évident. Il a également lié des contacts avec les autres compositeurs russes beaucoup plus modernes et orientalistes comme le Groupe des Cinq. Bien qu'il ait tenté quelques mesures asymétriques dans ses 18 pièces pour piano ou sa 5° symphonie, le goût classique harmonique occidental de Tchaïkovski est demeuré essentiel pour esquisser les couleurs de ses orchestrations même si les contrastes entre elles tiraient malgré tout vers un goût oriental clair (les sons aigus pour la légèreté, les sons graves pour l'obscurité et le morbide). Tchaïkovski a beaucoup voyagé en Allemagne, en Suisse, en France à Paris où il a ses habitudes et rencontre des artistes comme Gounod (et pour l'anecdote à Montbéliard où il retrouve par surprise sa préceptrice qu'il n'avait jamais oublié), en Italie et aux USA où il dirige ses oeuvres avec succès à l'occasion de l'ouverture de la salle du Carnegie Hall.


Selon la version officielle Tchaïkovski est mort du choléra à Saint Petersbourg, chez son frère, en buvant de l'eau de la Neva non stérilisée. L'autre version, récente puisque révélée par une musicologue russe en 1979, évoque un suicide afin de se soustraire à un procès de moeurs qui aurait révélé sa liaison avec un mineur qui était de surcroît aristocrate. Sans aucun fondement cette mort volontaire est en contradiction totale avec la ferveur religieuse du compositeur. Les funérailles de Tchaïkovski furent décrétées nationales et rassemblèrent 8000 personnes en la cathédrale Notre Dame de Kazan. Le cercueil fut porté par des personnalités tel que le Prince d'Oldenbourg, cousin de l'empereur. Tous les compositeurs russes du moment étaient également présents. Les frais de la cérémonie furent tous pris en charge par la maison impériale de Russie. Ainsi un hommage unanime et très émouvant fut rendu à l'un des plus grands compositeurs de son temps par une nation sincèrement unie dans le deuil.

 
  

Vidéos

L' "Ave Maria" emprunte sa mélodie au thème principal du 2° mouvement de la 5° symphonie de Tchaïkovski, lui même peut-être inspiré par une chanson polonaise.



Robert Hirsh et Jacques Charron interprètent "Le lac des cygnes" lors d'un gala de l'Union à Paris au Cirque d'Hiver. Un numéro qui annonce très nettement les vidéos qui suivent!
 
 

Le Ballet Trockadero est une compagnie de danse américaine
composée exclusivement d'hommes. Ils dansent exactement comme les femmes, avec les mêmes costumes en tulle et les mêmes attitudes classiques. Pour un oeil non averti seule leur puissante musculature pourrait trahir leur imposture. Leur humour dévastateur, jamais vulgaire, revisite avec bonheur les classiques de la danse de ballet qui semble encore poussièreuse aux yeux de certains. Mais attention leur performance est inouïe: pointes, jambes tendues, sauts, portés ... rien n'y manque! Quelques scènes du "Lac des cygnes" de Tchaïkovski achèveront de vous convaincre de la performance du Ballet Trockadero et peut-être de revoir ce ballet un peu plus tard avec les danseurs du Bolchoï
.





24/03/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres