Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Anita Cerquetti: une soprano à redécouvrir.



Anita Cerquetti

Anita Cerquetti est une soprano italienne née près d'Ancône en 1931. Un professeur de basson la remarque dans une église lors du mariage d'une amie pour lequel elle chante 2 airs. Il lui révèle alors que sa voix est celle d'une chanteuse d'opéra. Elle poursuit alors des études vocales en plus de ses cours de violon et très vite elle remporte le premier prix d'un concours de chant. Dès lors une carrière lyrique s'ouvre à elle. Anita Cerquetti est une véritable forcenée du travail; elle accepte de chanter plusieurs opéras à la fois jonglant ainsi de jour en jour avec les textes et les costumes. Mais très vite son rythme de vie devient infernal.

 

En 1958, un scandale spectaculaire éclate entre Maria Callas, grande spécialiste des prises de bec avec ses supérieurs, et le directeur de l'opéra de Milan. Très irrité ce dernier la congédie pour quelques mois. On propose alors à Anita Cerquetti de la remplacer au pied levé dans le rôle titre de "La Norma" de Bellini, à la Scala de Milan puis au San Carlo de Naples. Elle accepte. Dès lors les journalistes n'auront de cesse de créer artificiellement une rivalité médiatique sans fondement entre les deux chanteuses.


Au faîte de sa gloire et dans la plénitude de son art Anita Cerquetti
met un terme définitif à sa carrière suite à l'annulation d'un opéra qu'elle jugeait trop risqué pour sa voix et sa crédibilité artistique. Il faisait suite à une série de spectacles enquillés les uns derrière les autres sans jamais un moment de repos. Sentant la catastrophe arriver Anita Cerquetti préféra abandonner un plan de carrière dangereux et ne pas compromettre son art.
Il y a quelques années de cela Anita Cerquetti est sortie de son silence pour faire taire les rumeurs du passé, toujours persistantes sur son compte. Elle s'était expliquée très simplement sur sa vie de cantatrice qu'elle considérait beaucoup trop stressante et envahissante, sans promesse de bonheur personnel. La naissance de sa fille en 1965 acheva de la convaincre de ne plus réapparaître sur scène. Nous préférons la croire plutôt que de prêter de l'intérêt à certaines allégations de type médical sans fondement (problème cardiaque, trous de mémoire, dépression) et toujours démenties par l'intéressée. Aujourd'hui Anita Cerquetti enseigne le chant à Rome.



Commentaire d'André Tuboeuf, à propos d'Anita Cerquetti et de "Casta Diva" de "La Norma" de 1958:  "Son disque officiel de "Casta Diva", surtout avec le son pris sur le vif de 1958 montre en Cerquetti tout ce que Callas n'eut jamais, la consistance royale du son, la plénitude hardie de la ligne, et aussi, déjà, par endroits, reflet de l'art magique de Callas, cette impressionnabilité, cette ombre soudaine sur l'inflexion, cette fragilité grandiose inoculée par Callas Déjanire (tunique de Nessus) qui, avant sa devancière et modèle et rivale, allait la dévorer".

  



Anita Cerquetti a une voix pleine et sûre mais parfois elle peut donner cette impression de fragilité comme le souligne Tuboeuf, mais posée et sans défaillance aucune. Il suffit d'écouter les airs ci-dessous comme le "Casta Diva", une merveille de force tranquille que seule Rosa Ponselle peut éclipser (et Cecilia Bartoli récemment avec une interprétation tout en douceur). L'aria peu connue "ô Re dei cieli" démontre parfaitement la robustesse du timbre de Cerquetti tout en jouant de la dentelle avec ses vocalises bien plantées d'une légèreté impensable. Le reste est de la même qualité. Sans doute parce-qu'en 10 ans à peine la voix n'a pas eu le temps de se gâter avec des répertoires trop différents et inadaptés - erreur de certaines chanteuses qui ont ruiné leur voix et leur carrière. Anita Cerquetti a sciemment privilégié sa voix pour ne chanter que Bellini et Verdi sur scène. Quant à Ponchielli, Puccini, Spontini et Weber ils ont eu l'honneur d'être enregistrés et de quelle façon!



Les vidéos ci-dessous sont des enregistrements audio à l'exception d'un entretien filmé en 2 vidéos (peut-être tiré d'un DVD ou d'une émision de TV) et consacré aux gloires de l'opéra italien.
 
Dans le 1° film vous remarquerez que le candide qui pose des questions n'est autre que l'actrice française Carole Bouquet dont l'italien est parfait. Ce film est un entretien au cours duquel la soprano se livre sans fard et raconte son parcours professionnel jusqu'à sa décision finale d'arrêter l'opéra.

Le 2° film est la reprise du chant "Casta Diva" enregistré en 1958 et par dessus lequel chante Anita Cerquetti au bord des larmes. C'est un très beau moment teinté d'une émotion vraie et palpable qui ramène la chanteuse aux beaux jours de sa carrière.

Vous remarquerez une tierce personne durant ces enregistrements, à la limite du supportable tant elle minaude de façon ridicule... il faut savoir ignorer sa présence!

Ces films sont sous-titrés en français.



 Très bonne écoute à toutes et à tous.






09/10/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres