Chorale ZAP' L D'AIR

Chorale ZAP' L D'AIR

Mignonne allons voir si la rose

"Mignonne

   allons voir si la rose"

 

Ode à Cassandre

Ode 1,17

 

 

Poème de

Pierre de Ronsard

  

(1524-1585)

"Mignonne allons voir si la rose" est une ode, un style poétique dont Pierre de Ronsard fut l'introducteur au sein de la Pléiade, à l'imitation des Anciens; les Grecs. L'ode, ou " ωδή " en grec signifie " chant ", est un poème lyrique à strophes avec un accompagnement musical. Ensuite l'ode est devenue un poème à la gloire d'un personnage célèbre ou d'un événement marquant (bataille, Olympiades etc...).

 

Le poète Vauquelin, contemporain et disciple de Ronsard,

rend à son maître tout le mérite de l'ode:

 

" Depuis que Ronsard eut amené les modes

Du tour et du retour et du repos des odes,

Imitant la pavane ou du roi le grand bal,

Le françois n’eut depuis en Europe d’égal".

 

Ronsard c'est aussi

"Le prince des poètes, le poète des princes"

 

 

 

 

"Mignonne allons voir si la rose" 

 

Avril 1545, lors d'une fête à la cour de France le jeune Pierre de Ronsard, 20 ans, rencontre la fille d'un banquier italien; Cassandre Salviati, qui n'a que 13 ans. La jeune fille quitte le château dès le lendemain. Cet amour platonique fulgurant ne pouvait avoir de suite car Pierre de Ronsard était clerc tonsuré. Cassandre épousa Jehan Peigné, seigneur de Pray.

 

Cassandre Salviati

Cliquez sur l'inspirtrice du poème pour télécharger le texte illustré.

 

Son souvenir est tel que le poète compose une ode à Cassandre comme à une muse grecque. Il impose tout de suite un ton particulier à cet exercice de style classique qui devient alors un vibrant hommage à la femme et à l'aimée. Il rappelle à la jeune fille la nature éphémère de la beauté, à l'instar de la rose, qui suit un processus implacable jusqu'à la mort. Mais aussitôt il l'interpelle et la prie de "cueillir sa jeunesse" tant que sa beauté "fleuronne" et qui fait dans sans nul doute référence à une célèbre locution latine extraite d'un poème du poète romain Horace:

 

Carpe diem (quam minimum credula postero) 

 - Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain

 

 

 Épitaphe proposée par Ronsard pour sa tombe:


" CELUY QUI GIST SOUS CETTE TOMBE ICY
AIMA PREMIERE UNE BELLE CASSANDRE
AIMA SECONDE UNE MARIE AUSSY,
TANT EN AMOUR IL FUT FACILE A PRENDRE.
DE LA PREMIERE IL EUT LE CŒUR TRANSY,
DE LA SECONDE IL EUT LE CŒUR EN CENDRE,
ET SI DES DEUX IL N'EUT ONCQUES MERCY "
(Deuxième livre des Amours).

 

 

 

 

 Musique de

Guillaume Costeley

   

                              (env 1531- 1606)

Le chant étudié est une oeuvre composée pour choeur mixte a capella de Guillaume Costeley. La partition originale est datée de 1570. 

 

Mais "Mignonne allons voir si la rose" a continué d'inspirer bon nombre de compositeurs durant toutes les époques. Voici quelques noms:

*Jean de Castro (env 1540-c1600) - *Jehan Chardavoine (env 1537-1580)

*Wilhelm) Richard Wagner (1813-1883)- *Théodore Gouvy (1819-1898)

*Cécile Chaminade (1857-1944) - *Emanuel Moór (1863-1931)

*Bernard van Dieren (1887-1936) - *Harold C. King (1895-1984)

*Renzo Massarani (1896-1975) - *Léon Stekke (1904-1970)

*Ernst Alexander 'Sas' Bunge (1924-1980) - *William Hawley (1950-)

 

 

 

Vidéos


1/  Compositeur: Guillaume Costeley par l'Ensemble vocal du Mont St Hilaire (Québec)

2/ Compositeur: Jehan Chardavoine par James Olivier

3/ Compositeur: Richard Wagner par Thomas Hampson

4/ Compositrice: Cécile Chaminade par Philippe Jaroussky

5/ Compositeur: Serkan Sulku, étudiant de la Faculté d'ingénierie et de technologie de l'université Galatasaray à Istanbul (Turquie). Interprétation par lui-même à la guitare et des camarades de sa promotion, lors d'une fête de la Francophonie en 2004.

6/ Le côté pile du poème de Ronsard; d'autres vers aussi célèbres chantés par Lucienne Boyer: "Quand vous serez bien vieille"

 

 


 

 

 

 



29/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres